Huile sur toile, 38×46, avril 2019

« Nous ignorions encore que le fleuve, pourtant si calme, nous emportait vers les chutes. L’onde buvait notre insouciance tout en ourdissant notre fin verticale. Les premiers remous passèrent inaperçus. »

À peine les premières Vespa sorties d’usine, l’oncle Lino en avait offert une à Anamaria.
Contact. La voici partie plein gaz sur la route étroite et caillouteuse. Elle soulève sur son passage des rubans de poussière blanche.
Accroché à sa mère, le petit Vittorio s’imagine aux commandes d’un hors-bord faisant jaillir des gerbes d’eau.

Huile sur toile, 70×50, 27 Juillet 2016


Gouache-Huile sur toile, 40 x 40, mars 2019

Gouache-Huile sur toile (41 x 33) Travail en cours – État au 20 mars 2019


Il avait tenté de traverser la rue à la nage.
HUILE SUR TOILE – (50×65), MAI 2018  – Cliquer sur l’image pour l’agrandir –

 

 
T
out ce que l’on dit faire.
Tout ce que l’on ne fait pas.
Tout ce que les autres croient que l’on fait.

HUILE SUR TOILE – TRIPTYQUE (40×80) soit (40×20) (40×40) (40×20). 23 JUILLET 2017 –

 


Le repos du soir

HUILE SUR TOILE – (10×10) TRAVAIL EN COURS -ÉTAT AU 03 MAI 2017-

 

Période précédente : janvier 2010 – juin 2016


Au loin, la ville s’éteint peu à peu, ça et là.
Les mains ferment les livres et se posent sur les lampes de chevet.

ACRYLIQUE (20x 20) –  12.02.2016
► Cliquer sur l’image pour l’agrandir

 
Technique mixte sur carton  (21×13.7), 21 août 2013.


ACRYLIQUE, CRAYONS SUR TOILE (46x 55) – 10.04.2016
► Cliquer sur l’image pour l’agrandir

 

 

 

DÉTAILS :


« Cuiusvis hominis est errare, nullius nisi insipientis in errore perseverare »
Cicero
ACRYLIQUE (20x 20) – 25.01.2016
► Cliquer sur l’image pour l’agrandir


Ils s’étaient mis en tête de traverser les Alpes à rebours.
ACRYLIQUE (27x 66) – 27.12.2015
► Cliquer sur l’image pour l’agrandir

G.V



03 JANVIER 2015 –
ACRYLIQUE SUR TOILE (41×33)
Gore Vidal, jeune