Au loin, la ville s’éteint peu à peu, ça et là.
Les mains ferment les livres et se posent sur les lampes de chevet.

ACRYLIQUE (20x 20) –  12.02.2016
► Cliquer sur l’image pour l’agrandir


ACRYLIQUE, CRAYONS SUR TOILE (46x 55) – 10.04.2016
► Cliquer sur l’image pour l’agrandir

 

 

 

DÉTAILS :


« Cuiusvis hominis est errare, nullius nisi insipientis in errore perseverare »
Cicero
ACRYLIQUE (20x 20) – 25.01.2016
► Cliquer sur l’image pour l’agrandir


Ils s’étaient mis en tête de traverser les Alpes à rebours.
ACRYLIQUE (27x 66) – 27.12.2015
► Cliquer sur l’image pour l’agrandir

G.V



03 JANVIER 2015 –
ACRYLIQUE SUR TOILE (41×33)
Gore Vidal, jeune


DIPTYQUE
ACRYLIQUE SUR TOILE (65×110)
28 SEPTEMBRE 2014

Huile sur toile / Acrylique sur toile

Acrylique sur toile (35×100), 11 janvier 2013


Aux fenêtres, éclairée par

Acrylique sur toile (38×46), 29 octobre 2013

[WORK IN PROGRESS . TRAVAIL EN COURS] ETAT AU 07 SEPTEMBRE 2014 ACRYLIQUE SUR TOILE (65×53) PANNEAU GAUCHE DU DIPTYQUE : PLIS & REPLIS


28 SEPTEMBRE 2014
ACRYLIQUE SUR TOILE (65×53)
PANNEAU DROIT DU DIPTYQUE : PLIS & REPLIS


A l’intérieur de nous s’échappent des mots qui sans arrêt se cognent contre les vitres.

ACRYLIQUE, CRAYONS – ENCRE SUR TOILE (55×46) – 02.05.2014



Lorsque le soir tamise ses nuages à travers le velux, l’escalier commence à se manifester en faisant craquer à l’improviste une marche.
Les tuyaux jusqu’à présent somnolants se réveillent alors et voilà le radiateur qui entame son concert de claquements secs. Puis c’est au tour du réfrigérateur qui s’imagine quadrimoteur traversant l’atlantique.
L’homme, insouciant, dort. Il est ailleurs ; dans une ville clouée par le soleil.
Acrylique sur toile (100×35), 24 décembre 2013